labyrinthe
nuages-mots
ordinateur
pietons
reseaux
tete

Préparer le permis de conduire

Dans le cas d'une demande d'aide à la préparation du permis de conduire, trois grands types de demandes apparaissent:

  1.  la personne dispose des capacités à se préparer en auto école traditionnelle, elle a besoin d'une aide financière: nous recherchons les possibilités de financement adaptées à sa situation
  2.  la personne dispose des capacités à se préparer en auto école traditionnelle mais elle peut rencontrer des difficultés à se mobiliser dans le temps: nous pouvons l'accompagner durant son parcours en auto école traditionnelle (dans le cadre d'un accompagnement mobilité)
  3. la personne a besoin d'un apprentissage et/ou d'un accompagnement renforcé: nous pouvons l'intégrer au sein d'une des deux écoles de conduite à statut associatif qui font partie de la plateforme.

 

Les aides "plateforme" sont :

  •  l'aide à la recherche d'un financement adapté
  •  le positionnement permis: il s'agit d'évaluer concrètement la capacité de la personne à obtenir ou non le permis. Ce positionnement donne une prévision de la durée et du coût du parcours. Il permet une orientation vers la solution la plus adaptée.
  •  le parcours "permis de conduire/mobilité" assuré par les deux auto écoles sociales de la plateforme. Il propose un apprentissage adapté du code et de la conduite pour des personnes, qui, souvent ont échoué en auto école traditionnelle. Ce parcours intègre un atelier mobilité qui permet en outre à la personne de connaitre et d'utiliser toutes les alternatives à la voiture.

 

Enfin, si la personne rencontre des difficultés dans la maîtrise des "savoirs de base", la plateforme peut orienter vers FIT qui porte son action "Insertion par la Mobilité". Cette action basée à Clermont Ferrand, permet notamment aux personnes d'acquérir les pré-requis nécessaires à l'apprentissage du permis de conduire.

 

La décision d'engagement d'une personne dans ces types de parcours relève d'une commission composée de représentants du Conseil Général du Puy de Dôme et de représentants de l'association plateforme.